Tournée #5

Les Classique Swiss Made

Du 16 au 26 novembre 2022

Swiss Orchestra
Lena-Lisa Wüstendörfer, direction
Viviane Chassot, accordéon

16.11.2022
Mercredi, 19:30 heures
Berne
Casino Bern
19.11.2022
Samedi, 19:30 heures
Zurich
Tonhalle
25.11.2022
Vendredi, 19:30 heures
Saint-Gall
Tonhalle
26.11.2022
Samedi, 19:30 heures
Andermatt
Concert Hall

Programme

Joseph Stalder (1725 Lucerne – 1765 Lucerne)
Symphonie en mi bémol majeur

Joseph Haydn (1732 – 1809)
Concerto pour piano en ré majeur, Hob XVIII:11 pour accordéon (orig. piano) et orchestra

Franz Xaver Schnyder von Wartensee (1786 Lucerne – 1868)
Ouverture en do mineur

Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)
Symphony n° 8 en fa majeur

C’est une œuvre du début de la période classique, la Symphonie en mi bémol majeur de Joseph Stalder, qui ouvrira la série de concerts. Elle offre une transition musicale entre la fin du baroque et le classique naissant, avec une orchestration des plus originales: l’orchestre à cordes est accompagné de deux cors, apportant tantôt une énergie spirituelle entraînante, tantôt une ambiance festive.

Le dernier concerto pour piano en ré majeur de Joseph Haydn (Hob XVIII:11), son œuvre la plus connue dans ce registre et figurant au répertoire de la plupart des plus grands virtuoses du piano, montre bien que la redécouverte d’une œuvre peut donner lieu à des expériences auditives inhabituelles. Toutefois, la partie soliste du piano sera jouée par l’accordéoniste Suisse Viviane Chassot. Alfred Brendel, géant du piano, considère son interprétation des sonates pour piano de Haydn comme «accomplie». L’accordéon est l’instrument par excellence de la musique folklorique suisse. Plutôt rustique avec une sonorité particulière, et pourtant, Viviane Chassot parvient à en tirer de nouvelles nuances: son jeu envoûtant nous emporte dans un univers musical joyeux, brillant, profond et mélancolique à la fois. Viviane Chassot dit elle-même chercher à «écouter une musique connue d’une autre manière»: «on associe le son de l’accordéon probablement plus à la musette, au tango, à la musique folklorique, et, par là-même, la musique de Haydn revêt une tonalité musicale nouvelle. J’aimerais avant tout transmettre le message de cette musique, et, hasard peut-être, il se trouve que mon instrument est l’accordéon.»

Comme vous pourrez l’entendre lors du concert du Swiss Orchestra, Franz Xaver Schnyder von Wartensee n’aurait pas eu à rougir de la comparaison avec les grands noms de son époque. En 1868 à Francfort, sur son lit de mort,  le compositeur de Lucerne aurait affirmé avec la plus grand admiration que «Les hommes devraient remercier Dieu de leur avoir donné quelqu’un comme Haydn!» On peut ainsi penser que Schnyder se réjouirait d’entendre son Ouverture en do mineur dans le même programme qu’une œuvre de Haydn. Composée en 1818 alors que Schnyder venait de s’installer à Francfort, cette œuvre de jeunesse débordante de joie illustre parfaitement le style classique.

Lors de son séjour d’une année à Vienne, Schnyder rencontra à plusieurs reprises Ludwig van Beethoven. Il espérait recevoir de précieux conseils du maître. Ce dernier n’avait cependant plus qu’un seul élève, le cardinal Rodolphe d’Autriche lui-même. Schnyder von Wartensee résida à Vienne de 1811 à 1812, au moment même où Beethoven composait sa symphonie n° 8, que vous pourrez également écouter lors du concert. Alors que Beethoven était préoccupé par le contexte politique de l’époque, suite aux longues années de domination napoléonienne et aux guerres de libération européennes qui ont suivi, Schnyder von Wartensee avait d’autres soucis: il avait perdu tous ses biens, y compris ses instruments et ses manuscrits musicaux, dans l’incendie de la ville de Baden, près de Vienne, le 26 juillet 1812. Suite à ce drame, il revint à Lucerne.

Viviane Chassot est née à Zurich et vit aujourd’hui à Bâle comme musicienne indépendante. Elle commence les cours d’accordéon à 12 ans auprès d’Ernst Kaelin, qui l’initie rapidement à l’interprétation d’œuvres polyphoniques classiques. En 2006, Viviane Chassot achève ses études à la Haute École des Arts de Berne auprès de Teodoro Anzellotti en obtenant un Master de concert et d’enseignement (Master of Performance and Pedagogy). De 2009 à 2013, elle vit à Leipzig comme musicienne indépendante. Pendant cette période, elle est encouragée par Eberhard Feltz (Musikhochschule Hans Eisler, Berlin) et a suivi de nombreuses master classes, notamment auprès de Ferenc Rados, András Schiff et Alfred Brendel.

Outre son intense activité de concertiste, Viviane Chassot donne des master classes internationales. Elle est également professeur d’accordéon au Conservatoire de Winterthur et au Conservatoire Hohner de Trossingen. Viviane Chassot est membre du Rotary Club de Bâle, un club riche en traditions. Ses interprétations à l’accordéon posent constamment de nouveaux jalons. Elle se produit en tant que soliste ou musicienne de chambre dans des salles de concert de renommée mondiale, telles que la Philharmonie de Berlin, le Gewandhaus de Leipzig, le musée Guggenheim de New York, le Wigmore Hall de Londres, le Konzerthaus de Vienne, la Tonhalle de Zurich. Régulièrement invitée dans des festivals internationaux, elle compte également de nombreuses collaborations avec des chefs d’orchestres tels que Simon Rattle, David Zinman, Riccardo Chailly et Heinz Holliger.

Musicienne polyvalente, elle efface les frontières entre les différents styles: audacieuse et novatrice, elle mêle classique, jazz, nouvelle musique et improvisation. Lauréate du prix musical de Kranichstein, Viviane Chassot s’est produite, au cours de ces dernières années, dans de nombreuses créations. En 2015, elle reçoit le Swiss Ambassador’s Award à Londres. Son premier album, regroupant des sonates pour piano de Joseph Haydn (2009) et des «Pièces de Clavecin» de Jean-Philippe Rameau (2011), a suscité de nombreux éloges dans la presse spécialisée et un large intérêt de la part du public. Viviane Chassot a enregistré des concerts pour piano de Joseph Haydn avec l’Orchestre de Chambre de Bâle. En 2019 elle enregistre avec la CAMERATA BERN un deuxième opus pour lequel elle a elle-même arrangé les concerti pour piano de W.A. Mozart. Personnalité artistique de renommée internationale et pionnière dans son domaine, Viviane Chassot a reçu le prix musical suisse en 2021.